Zones à défendre – Manuel d’autodéfense féministe dans le cadre de la consultation en santé sexuelle et reproductive.

« Zones à défendre » est un guide d’autodéfense féministe dans le cadre des consultations en santé sexuelle et reproductive. Il a été conçu et façonné par des associations féministes, en éducation permanente et en promotion de la santé, et avec l’aide de la Cocof, la Fédération Wallonie Bruxelles et l’Aviq.

Pourquoi ce guide ?
“Nous, les femmes et personnes ayant un utérus ou une vulve, sommes encouragées dès notre plus jeune âge à consulter les professionel·le·s de la santé. On surveille et on examine nos corps et nos sexualités : à quoi ressemble notre sexe ? Quand arrivent nos premières règles ? Combien de temps durent-elles ? Combien pesons-nous ? Utilisons-nous une contraception ? Quelle sexualité avons-nous ? Avec qui ? Un homme, une femme, les deux ? Quelles pratiques sexuelles faisons-nous ? Faisons-nous régulièrement des tests pour détecter des infections sexuellement transmissibles (IST) ? Comment vivons-nous avec une maladie ? Avons-nous des enfants ? Comment accouchons-nous ? Avortons-nous ? Combien de fois ? Participons-nous au dépistage pour le cancer du sein ? Quand arrêtons-nous d’avoir nos règles ? Etc.
Ce suivi médical peut durer toute notre vie. On nous dit que c’est normal, pour notre bien et pour notre santé. Mais cette surveillance est-elle vraiment nécessaire ? Et si même si elle l’est,ne sommes-nous pas capables de prendre soin de nous-mêmes ? Pourtant, depuis quelques années, de nombreuses femmes, hommes transgenres et personnes inter- sexes crient leur désaccord et se rebellent contre le pouvoir médical ! Sur les réseaux sociaux, nous levons nos voix ; nous nous exprimons à coups de hashtags : #payetongyneco, #payetacontracep- tion, #balancetonmedecin, etc. Nous en avons assez des propos déplacés des professionel·le·s de la santé. Nous souffrons de la moquerie parce que nous sommes jeunes, vieilles, maigres, grosses, noires, voilées, trop dévoilées, lesbiennes, trans*, trop actives sexuellement ou pas assez, etc. Nous ne voulons plus que les médecins touchent, pénètrent ou coupent nos seins et notre sexe sans nous expliquer pourquoi de tels actes médicaux sont nécessaires. Nous voulons que nos questions soient écoutées et trouver des réponses… (…)
Ce manuel d’autodéfense s’adresse à toutes les femmes et toutes les personnes qui ont un vagin, un utérus et/ou des ovaires, qui consultent ou ont besoin de s’adresser à un·e médecin, un·e gynécologue ou plus largement un·e professionnel·le de la santé.”.

Ce guide est téléchargeable sur http://www.garance.be/docs/20zonesadefendre.pdf

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accessibilité